Santé

Variole de singe : trois cas suspects au Maroc

today24/05/2022

Arrière-plan
share close

Le Maroc a découvert trois cas suspects de variole du singe, pour la première fois dans le royaume, a annoncé lundi soir le ministère de la Santé.

« Nous avons détecté trois cas suspects de variole du singe qui sont en bonne santé et sous surveillance médicale », a précisé le docteur Mouad Mrabet, le coordonnateur du Centre national des opérations d’urgence de santé publique.

Dans une déclaration, M. Mrabet a souligné que les analyses médicales étaient en cours et que les résultats seront connus « prochainement ».

Il n’a indiqué ni les lieux de détection des cas suspects, ni l’identité des trois personnes.

Le ministère de la Santé vient de publier un « plan de surveillance et de riposte » pour la détection et le traitement des cas de variole du singe et pour la protection sanitaire.

La variole du singe, cousine moins dangereuse de la variole éradiquée depuis une quarantaine d’années, a fait son apparition soudaine ces dernières semaines dans des pays où elle n’est normalement que très rare: l’Europe et l’Amérique du Nord.

Alors que les cas continuent d’augmenter hors des zones endémiques d’Afrique, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a confirmé lundi une situation « atypique », mais elle a jugé possible de « stopper » cette transmission de la maladie entre humains.

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Afrique

La saison des candidatures à la présidentielle en RDC est lancée

À un an et demi de la présidentielle, la saison des candidatures est lancée en République démocratique du Congo et provoque déjà un remue-ménage annonciateur de crise pré-électorale sur fond de tensions communautaires. Jusque récemment, le seul candidat déclaré était le président sortant lui-même, Félix Tshisekedi, qui avait annoncé dès 2020, trois ans avant la fin de son mandat, qu'il en briguerait un deuxième, comme le lui permet la Constitution. […]

today24/05/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%