Société

Train express de Dakar: la grogne des expropriés

today25/12/2021

Arrière-plan
share close

Le Sénégal inaugure lundi un train express régional (TER) à Dakar. Un projet de plus d’un milliard d’euros lancé par le président Macky Sall pour moderniser les transports dans la ville. L’ambition est de mettre fin aux bouchons monstres dans la métropole ouest-africaine. Mais le TER ne fait pas que des heureux.

Ils sont mécaniciens, maraîchers ou autres occupants expropriés le long du tracé du Train express régional de Dakar. « Le TER nous a appauvris. C’est un projet qui a produit des morts-vivants », affirme à l’AFP Amina Bayo, une responsable d’un « Collectif des impactés du TER ».

« Les expropriés ont souffert le martyre. Certains sont rentrés au village », indique un membre du Collectif de quelque 16.000 personnes physiques et morales expropriées pour la construction du TER, dont 2.000 ont déposé des plaintes à l’Apix, l’agence publique qui a assuré la maîtrise d’ouvrage du projet. « Nous réclamons 50 milliards de FCFA (76 millions d’euros) à l’Etat », affirme à l’AFP Ibrahima Cissé, président du Collectif. « J’habitais à Potou (un quartier de Dakar) dans une maison de 160 m2 de huit pièces. Je n’ai reçu que 1,9 million de FCFA (près de 3.000 euros). L’Etat n’a pas valorisé le foncier », dit Pape Ngom, un membre du Collectif.

Le barème pour l’indemnisation à Dakar est de plus de 700.000 FCFA (plus de 1.000 euros) le mètre carré pour un titre foncier, plus de 500.000 FCFA (750 euros) pour un bail et 286.000 FCFA (environ 450 euros) pour un occupant sans droit, selon un document officiel. Le TER, financé par l’Etat du Sénégal pour 780 milliards de FCFA (plus de 1,1 milliard d’euros), vise à désengorger Dakar.

Les autorités ont recensé les personnes à exproprier et à indemniser pour des pertes de parcelles d’habitations, de terres agricoles, de bâtiments, d’équipements et de revenus

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Technologies

Comment le lobby qui réunissait Google, Microsoft et Facebook a fini par exploser

L'Internet association a cessé d’exister. Elle n’aurait pas survécu aux dissensions de plus en fortes qui opposaient des membres comme Amazon et Google à Microsoft.  L’Internet association n’est plus, comme le rapporte le Financial Times. Lobby créé en 2012 par Google, Facebook ou encore Amazon, il comptait toutes les plus grandes plates-formes du web dans ses rangs. Le dernier communiqué de presse, en date du 15 décembre, acte sa dissolution. « Notre […]

today25/12/2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%