Afrique

Soudan: des manifestants hostiles à l’armée face à une pluie de grenades lacrymogènes

today03/01/2022

Arrière-plan
share close

Deux manifestants hostiles au pouvoir militaire au Soudan ont été tués dimanche à Khartoum lors de défilés qui ont de nouveau rassemblé des milliers de personnes malgré la coupure totale des communications et un déploiement massif de soldats en armes.

Une nouvelle fois, un manifestant a été fauché par une balle et un autre a eu le crâne fracassé par des coups des forces de sécurité, rapporte un syndicat de médecins pro-démocratie, portant à 56 le nombre de protestataires tués depuis le coup d’Etat du général Abdel Fattah al-Burhane le 25 octobre.

Dans un ballet désormais rôdé, les autorités ont d’abord tenté, en vain, de tuer la mobilisation dans l’oeuf en érigeant barrages physiques et virtuels.

Khartoum est depuis plusieurs jours coupée de ses banlieues par des containers placés en travers des ponts sur le Nil.
Sur les principaux axes, les forces de sécurité juchées sur des blindés armés de mitrailleuses lourdes surveillent les passants.

L’internet et les communications par téléphones portables ont cessé de fonctionner le matin et n’ont été rétablis qu’en soirée.

Mais des milliers de Soudanais ont malgré tout répondu à l’appel des militants à manifester « en mémoire des martyrs », faisant face à des tirs de grenades lacrymogènes devant le palais présidentiel à Khartoum, où siègent désormais les autorités de transition dirigées par le général Burhane, et de balles réelles à Omdourman, banlieue nord-ouest.

Écrit par: AFP


Article précédent

Société

Afghanistan: 3.000 litres d’alcool de contrebande déversés dans un canal

Les services de renseignement afghans ont annoncé dimanche avoir saisi environ 3.000 litres d'alcool de contrebande qu'ils ont déversé dans un canal à Kaboul, les nouvelles autorités talibanes réprimant sévèrement la vente et la consommation d'alcool. Dans une vidéo publiée par la Direction générale du renseignement (GDI), les services spéciaux de l'Emirat islamique (nom donné par les talibans à leur régime, ndlr), plusieurs agents en uniforme sont montrés vidant plusieurs […]

today03/01/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%