Monde

Présidentielle en France: Macron, grand favori, dévoile son programme

today17/03/2022

Arrière-plan
share close

Le président français Emmanuel Macron, actuel favori de la présidentielle en avril, dévoile jeudi son programme avec l’objectif d’imposer ses thèmes à ses adversaires, lors d’une campagne sans grand relief et largement éclipsée par la guerre en Ukraine.

Dans cette campagne électorale complètement à part, percutée d’abord par la crise du Covid, puis l’invasion russe en Ukraine, Emmanuel Macron donne la priorité à ses efforts diplomatiques. Au point que son camp doit mener « presque une campagne sans candidat », alors que les oppositions l’accusent d’esquiver le débat.

Depuis qu’il s’est déclaré début mars, le président-candidat n’a fait qu’une seule rencontre publique avec des Français, le 7 mars, alors que ses adversaires multiplient les meetings.

A partir de 15H00 (14h00 GMT), Emmanuel Macron, largement en tête dans tous les sondages avec 30% d’intentions de vote, entame son sprint final vers le premier tour prévu dans trois semaines lors d’une conférence de presse dans une banlieue de région parisienne.

Par un propos liminaire d’une heure, il va exposer une trentaine de mesures phare, avant de répondre aux questions des 320 journalistes accrédités, dont plusieurs dizaines de médias internationaux.

Emmanuel Macron, président à la fois séducteur et cassant, a traversé un quinquennat tumultueux avec un art consommé de l’adaptation et en pratiquant un exercice solitaire et vertical du pouvoir.

Plus jeune président que la France aie jamais eu, l’ancien ministre de l’Economie de l’ex-président socialiste François Hollande a été propulsé au sommet en 2017 à seulement 39 ans, en utilisant avec maestria son image d’outsider ni de droite ni de gauche, et en surfant sur le délitement des partis traditionnels.

Porté aux nues par ses partisans, le président est tout autant détesté par une partie de la population. Pourtant venu de la gauche, il s’est vu très tôt qualifié de « président des riches » et des élites urbanisées, et a notamment pris au début de son mandat des mesures particulièrement décriées: suppression de l’impôt sur la fortune et baisse des aides au logement.

« Des surprises »

Le corps de son programme de candidat à sa réélection, soit une centaine de mesures, sera détaillé dans un fascicule de 24 pages qui sera envoyé par courrier à quelque 6 millions de foyers français ce weekend.

« Emmanuel Macron aura à coeur de montrer que l’ADN du macronisme est toujours là. Il y aura donc des surprises à la fois sur le ton et sur les mesures », promet un cadre de la majorité présidentielle.

Ces derniers jours, par ses déclarations ou des fuites dans la presse, une vingtaine de propositions ont filtré, comme le report de l’âge du départ en retraite à 65 ans.

Jeudi, Emmanuel Macron devrait présenter des mesures de lutte contre les déserts médicaux, des initiatives pour la transition écologique mais aussi pour renforcer la souveraineté française et européenne en matière de recherche ou d’industrialisation ou des expérimentations pour l’autonomie des établissements scolaires.

Ces propositions posées dans le débat suffiront-elles pour faire taire les critiques des concurrents d’Emmanuel Macron lui reprochant de le fuir ? Après cette conférence de presse, « chacun pourra comparer » avec les idées des autres candidats, a estimé le premier secrétaire du PS Olivier Faure jeudi matin sur Radio J.

Florence Portelli, porte-parole de la candidate du parti Les Républicains (LR, droite) Valérie Pécresse, « n’appelle pas ça un débat: il va faire ce qu’il a l’habitude de faire, c’est-à-dire dérouler un discours », a-t-elle reproché sur la radio franceinfo. Le président LR du Sénat Gérard Larcher avait mis en garde mardi: « s’il n’y a pas de campagne, la question de la légitimité du gagnant se posera ».

Emmanuel Macron, vendredi en déplacement de campagne dans le sud-ouest de la France, devrait ensuite continuer à se faire rare, avec pour l’instant un seul meeting en vue, le 2 avril à Paris. Celui de Nice (sud-est) la semaine prochaine se déroulera sans lui.

Écrit par: AFP


Épisode précédent

play_arrow

audio-podcast

Dr. Denis Mukwege « Prévenir les viols plutôt qu’en soigner les conséquences »

Le docteur Denis Mukwege est un militant infatigable des droits humains. Lorsqu'il n'est pas dans la salle d'opération pour pratiquer la chirurgie réparatrice sur les femmes violées par les forces militaires dans son pays, la République démocratique du Congo, il parcourt le monde pour porter haut et fort la voix des victimes afin qu'elle obtienne justice et réparations. Il veille à ce que la communauté internationale ne ferme plus les […]

today17/03/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%