ONU Info

Plus d’un milliard de personnes dans le monde sont obèses (OMS)

today05/03/2022

Arrière-plan
share close

Plus d’un milliard de personnes dans le monde sont obèses – 650 millions d’adultes, 340 millions d’adolescents et 39 millions d’enfants. Ce nombre ne cesse d’augmenter. L’OMS, l’Organisation mondiale de la Santé, estime que d’ici 2025, environ 167 millions de personnes – adultes et enfants – seront en moins bonne santé parce qu’elles sont en surpoids ou obèses.

À l’occasion de la Journée mondiale de l’obésité, l’OMS exhorte les pays à faire davantage pour inverser cette crise sanitaire prévisible et évitable.

L’obésité est une maladie qui a des répercussions sur la plupart des systèmes de l’organisme. Elle touche le cœur, le foie, les reins, les articulations et l’appareil reproducteur. Elle entraîne une série de maladies non transmissibles, telles que le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires, l’hypertension et les accidents vasculaires cérébraux, diverses formes de cancer, ainsi que des problèmes de santé mentale.

Les personnes souffrant d’obésité sont également trois fois plus susceptibles d’être hospitalisées pour une infection à la Covid-19.

Autrefois considérés comme un problème des pays à revenu élevé, le surpoids et l’obésité sont désormais en augmentation dans les pays à revenu faible ou intermédiaire, en particulier dans les milieux urbains.

L’obésité est évitable

La clé de la prévention de l’obésité est d’agir tôt, idéalement avant même la conception d’un bébé. Une bonne nutrition pendant la grossesse, suivie d’un allaitement exclusif jusqu’à l’âge de 6 mois et d’un allaitement continu jusqu’à 2 ans et au-delà, est la meilleure solution pour tous les nourrissons et jeunes enfants.

Dans le même temps, les pays doivent travailler ensemble pour créer un meilleur environnement alimentaire afin que chacun puisse avoir accès à une alimentation saine et en avoir les moyens.

Les mesures efficaces consistent à limiter la commercialisation auprès des enfants d’aliments et de boissons riches en graisses, en sucre et en sel, à taxer les boissons sucrées et à faciliter l’accès à une alimentation saine et abordable. Les villes et les villages doivent faire de la place pour la marche, le vélo et les loisirs en toute sécurité, et les écoles doivent aider les ménages à inculquer aux enfants des habitudes saines dès le plus jeune âge.

L’OMS réagit à la crise mondiale de l’obésité sur de nombreux fronts. Elle surveille notamment les tendances et la prévalence mondiales, élabore un large éventail de directives sur la prévention et le traitement du surpoids et de l’obésité, et fournit aux pays un soutien et des conseils pour la mise en œuvre.

À la demande des États membres, le Secrétariat de l’OMS élabore actuellement un plan d’action accéléré pour stopper l’obésité, s’attaquer à l’épidémie dans les pays à haute prévalence et catalyser l’action mondiale. Ce plan sera examiné lors de la 76e Assemblée mondiale de la santé, qui se tiendra en mai 2022.

Écrit par: ONU Info


Épisode précédent

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%