Actualités

Pluies au Niger: 70 morts et plus de 200.000 sinistrés depuis juin, selon un nouveau bilan

today13/03/2020

Arrière-plan
share close

Les fortes pluies qui tombent au Niger depuis juin ont fait 70 morts et plus de 200.000 sinistrés, selon un nouveau bilan communiqué vendredi par les autorités de ce pays au climat habituellement très sec.

Il s’agit d’une très forte augmentation du nombre de sinistrés par rapport au dernier bilan mi-août qui faisait état de 64 morts et de 69.515 personnes touchées à travers le pays.

« La situation des dégâts à la date du 13 septembre 2021 est la suivante: 70 pertes en vies humaines, 25.888 ménages sinistrés abritant 206.457 personnes sinistrées », détaille un communiqué du Conseil des ministres transmis à l’AFP.

Les régions les plus touchées sont celles de Maradi, dans le Sud-Est, d’Agadez dans le Nord désertique et Niamey, d’après les services de la Protection civile.

En outre, les pluies, qui provoquent des inondations et des glissements de terrain, ont détruit ou endommagé plus de 14.800 maisons, et provoqué l’effondrement de classes, de puits d’eau potable ainsi que des mosquées, note le communiqué.

Elles ont également endommagé des infrastructures routières et englouti des superficies de cultures.

En dépit de sa courte durée de trois à quatre mois maximum – de juin à août ou septembre – la saison des pluies est régulièrement meurtrière depuis plusieurs années, notamment dans les zones désertiques du Nord. 

En 2020, les inondations avaient fait 73 morts et créé un crise humanitaire avec 2,2 millions de personnes nécessitant une assistance, selon l’ONU. En 2019, 57 personnes avaient trouvé la mort.

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Actualités

Burundi: les abus contre les droits humains continuent, voire empirent (ONU)

Malgré les engagements du président burundais Evariste Ndayishimiye, la situation des droits humains dans son pays reste "désastreuse" et s'est "à certains égards détériorée" depuis sa prise de fonction mi-2020, affirme jeudi la Commission d'enquête de l'ONU sur le Burundi.  L'élection M. Ndayishimiye en mai 2020 avait suscité un espoir d'ouverture au Burundi après des années de crise marquées notamment par des exécutions sommaires, des disparitions et des détentions arbitraires. […]

today04/04/2018


Articles similaires


0%