Bénin

Parti « Les Démocrates » : Moïse KEREKOU est parti

today23/12/2021

Arrière-plan
share close

C’est officiel, Moïse KEREKOU n’est plus membre du parti « Les Démocrates ». L’homme qui s’était repositionné sur une autre liste pour être candidat à la dernière présidentielle avant de voir sa liste rejetée a annoncé son départ dans une publication sur sa page Facebook.

Moïse KEREKOU

Plus de dix mois déjà que Moïse KEREKOU a été suspendu du parti « Les Démocrates ». Le parti pour justifier cette mesure disciplinaire fustige le repositionnement du fils de l’ancien président Mathieu KEREKOU qui n’avait dissout ses ambitions d’être candidat après le choix du parti porté sur Réckyath MADOUGOU et son colistier. Ce jeudi, Moïse KEREKOU annonce parachever son écartement des activités de ce parti en prenant lui-même ses distances. « Je profite de cette occasion pour vous annoncer ma démission, en début de ce mois (décembre ndlr), du parti « Les Démocrates », a-t-il écrit dans cette publication par laquelle il reprend contact avec militants et sympathisants.

Sur les motifs de son repositionnement, Moïse KEREKOU avance des « atermoiements du parti à quelques jours du dépôt des dossiers de candidature pour les élections présidentielles et…la procédure biaisée dans la sélection du duo du parti ». Sans vouloir « remuer le couteau dans la plaie », Moïse KEREKOU dénonce la violation des règles édictées dans les documents fondamentaux du parti dans le processus ayant conduit au choix du duo de « Les Démocrates ». Une violation des textes qui se serait étendue jusqu’à sa suspension du parti, suspension qu’il juge « arbitraire » au regard des articles 78 et 98 du règlement intérieur dudit parti. Après sa « part de vérité » sur les agissements internes du parti « Les Démocrates » relatifs au choix du duo-candidat et à sa suspension, Moïse KEREKOU invite à « fermer cette page douloureuse de notre parcours politique »… et à rester « toujours sereins et positifs ! »

Écrit par: idealwebradio


Épisode précédent

play_arrow

Société

Sénégal: des députés veulent renforcer la répression de l’homosexualité

Un groupe de députés au Sénégal a déposé mercredi une proposition de loi visant à renforcer la répression de l'homosexualité dans ce pays d'Afrique de l'Ouest à majorité musulmane. Sénégal: des députés veulent renforcer la répression de l'homosexualité La proposition de loi est portée par les députés Mamadou Lamine Diallo, Cheikh Bamba Dièye, Aliou Souaré et Moustapha Guirassy, tous de l'opposition parlementaire.  Elle vise à modifier l'alinéa 3 de l'article […]

today23/12/2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%