Santé

« Nous ne pouvons pas vaincre une pandémie de manière non coordonnée », avertit le chef de l’ONU

today19/12/2021

Arrière-plan
share close

Soulignant que le monde « ne peut pas vaincre une pandémie de manière non coordonnée », le Secrétaire général de l’ONU a déclaré jeudi que les pays « doivent prendre des mesures concrètes dans les prochains jours » pour vacciner 40 % de la population mondiale d’ici la fin de l’année.

Secrétaire Général de l’ONU António Guterres

S’adressant aux journalistes à New York, António Guterres a également demandé aux États membres d’être « beaucoup plus ambitieux » dans leurs efforts pour atteindre 70 % de la population de tous les pays d’ici à la mi-2022, un objectif fixé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS).  

À quelques jours de l’échéance, 98 pays n’ont pas été en mesure d’atteindre cet objectif de fin d’année et 40 nations n’ont même pas encore réussi à vacciner 10 % de leur population. Dans les pays à faible revenu, moins de 4 % de la population est vaccinée.  

Un « laissez-passer » pour les variants 

« L’inégalité en matière de vaccination donne aux variants un laissez-passer pour se déchaîner – en ravageant la santé des populations et des économies aux quatre coins du monde », a déclaré M. Guterres.  

L’inégalité en matière de vaccination donne aux variants un laissez-passer pour se déchaîner – en ravageant la santé des populations et des économies aux quatre coins du monde.

António Guterres

Un « laissez-passer » pour les variants 

« L’inégalité en matière de vaccination donne aux variants un laissez-passer pour se déchaîner – en ravageant la santé des populations et des économies aux quatre coins du monde », a déclaré M. Guterres.  

Selon l’OMS, les taux de vaccination dans les pays à revenu élevé sont 8 fois plus élevés que dans les pays d’Afrique. Au rythme actuel, le continent n’atteindra pas le seuil des 70 % avant août 2024. 

Pour toutes ces raisons, le Secrétaire général estime que « la Covid-19 n’est pas près de disparaître ». 

« Il devient clair que les vaccins seuls ne permettront pas d’éradiquer la pandémie », a affirmé le chef de l’ONU, précisant que « les vaccins évitent l’hospitalisation et la mort pour la majorité de ceux qui les reçoivent et ralentissent la propagation ». 

« Mais les transmissions ne montrent aucun signe de ralentissement », a dit M. Guterres expliquant que cette situation est « due à l’inégalité des vaccins, à l’hésitation et à la complaisance ».

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Technologies

DarkWeb : le marché des pass sanitaires frauduleux explose

De plus en plus de fraudeurs proposent des certificats Covid-19 aux personnes qui ne veulent pas se faire vacciner. Un business qui s’appuie probablement sur la complicité de membres du personnel de santé. Certains pays envisagent désormais d’instaurer une obligation vaccinale accompagnée de nouvelles restrictions de liberté. Mais cette situation, fort déprimante, fait aussi des heureux. Les malfrats spécialisés dans la vente de faux pass sanitaires doivent bien se frotter les mains, car […]

today19/12/2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%