Afrique

Nigeria : trois policiers tués dans une nouvelle attaque jihadiste à Adavi

today23/04/2022

Arrière-plan
share close

Trois policiers ont été tués samedi par des hommes armés dans l’attaque d’un poste de police. L’action violente a été revendiquée par des jihadistes liés au groupe État islamique (EI) dans l’État de Kogi, dans le centre du Nigeria.

Des assaillants jihadistes ont pris d’assaut samedi le poste de police de la ville d’Adavi, déclenchant une violente fusillade avec les agents de service, d’après William Ovye Aya, porte-parole de la police de cet État. « Le commandement (de la police) a perdu trois de ses agents au cours de l’échange de coups de feu », a-t-il ajouté.

Les assaillants ont réussi à s’échapper malgré des blessures par balle, mais des efforts sont en cours « pour les appréhender et les traduire en justice », a ajouté William Ovye Aya. Le groupe État islamique en Afrique de l’Ouest (Iswap) a revendiqué l’attaque. « Des soldats du califat ont attaqué un poste de police » dans la région de Kogi, a déclaré le groupe dans un communiqué sur Telegram, affirmant que l’attaque a fait cinq morts.

Il s’agit de la troisième attaque revendiquée par Iswap cette semaine dans des États relativement éloignés de ses fiefs du lac Tchad, dans le nord-est du pays. Mercredi, six personnes ont péri et 16 autres ont été blessées lors d’une explosion dans un bar de la ville d’Iware, dans l’État de Taraba (nord-est). Vendredi soir, un autre débit de boisson a été visé dans la même région par une explosion qui a fait 11 blessés, selon la police locale.

L’État de Kogi a été à plusieurs reprises la cible d’attaques parfois spectaculaires par des bandes criminelles et des combattants jihadistes. En septembre 2021, des assaillants avaient pénétré dans une prison à Kabba, libérant plus de 200 détenus, selon les autorités pénitentiaires.

L’Iswap est né d’une scission avec Boko Haram en 2016. Affilié à l’EI, l’Iswap est devenu le groupe jihadiste dominant dans le nord-est du Nigeria depuis la mort du chef du rival Boko Haram, Abubakar Shekau, en mai 2021 dans un affrontement avec les combattants de l’Iswap.

Les jihadistes intensifient d’habitude leurs attaques pendant le ramadan, mois sacré des musulmans.

Le conflit démarré il y a 13 ans dans le nord-est du Nigeria entre les autorités et Boko Haram, puis d’autres groupes armés islamistes, a coûté la vie à 40 000 personnes et en a poussé deux millions d’autres à fuir leur foyer, selon l’ONU.

Avec AFP

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Sports

Football : le Bayern Munich champion d’Allemagne pour la dixième saison consécutive

32 titres de champion d'Allemagne, dont 10 consécutifs, ce qu'aucune équipe n'avait fait dans un grand championnat : le Bayern Munich s'est offert ce nouveau trophée samedi de la plus prestigieuse des façons, en battant son rival historique Dortmund 3-1 à l'Allianz-Arena. Le Bayern Munich domine toujours outrageusement le football allemand. Le géant de Bavière l'a encore prouvé en décrochant un 32e titre en Bundesliga face à son meilleur adversaire, […]

today23/04/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%