Société

L’UA mise sur les radios pour contrer la désinformation dans le domaine de la santé

today24/05/2022

Arrière-plan
share close

Les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), un organe de l’Union africaine (UA), ont organisé début mai à Arusha en Tanzanie un atelier de formation en journalisme de santé publique à l’intention des radios communautaires du continent.

Venant de toutes les régions d’Afrique, 22 journalistes de radios ont bénéficié de cette formation mise en œuvre en partenariat avec l’UNESCO et l’Association Mondiale des Radios Communautaires en Afrique (AMARC Afrique).

L’objectif du CDC Afrique était d’instruire une première cohorte de professionnels de la presse susceptibles de former à leur tour des journalistes de radios communautaires capables de traiter avec pertinence et professionnalisme l’information sur les maladies et les épidémies en la rendant compréhensible aux populations souvent analphabètes ou exposées aux fausses informations.

Ainsi, l’Atelier a porté sur les techniques et pratiques du journalisme médical consistant à traiter et à diffuser des informations de qualité sur les causes, les symptômes, les caractéristiques, les manifestations de la maladie ou de l’épidémie et sur les traitements ou vaccins indiqués pour permettre aux populations de faire les bons choix en matière de santé publique.

Par ailleurs, les journalistes ont également été sensibilisés sur la prolifération de la désinformation et la circulation des fausses nouvelles lors des épidémies d’Ebola et de COVID 19. Il leur a été recommandé d’inscrire la détection et la dénonciation de la désinformation et de la mauvaise information au cœur de leur pratique professionnelle.

Les journalistes ont été encouragés à soutenir les plaidoyers des usagers des services publics de santé pour une meilleure qualité des prestations et pour que le personnel médical et les responsables administratifs et politiques soient éventuellement redevables de leurs manquements.

Les sites Internet du CDC Afrique et celui de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ainsi que d’autres plateformes numériques leur ont été recommandés comme source d’information et de documentation de premier plan sur toutes les maladies et épidémies qui affectent l’Afrique.

Créé début 2017, le CDC Afrique a pour mission de renforcer les capacités des pays africains en matière de santé publique en les aidant à détecter, prévenir et contrôler les menaces sanitaires et à y répondre de manière rapide et efficace.

Constatant que la radio représente la principale source d’information pour 61% des Africains et que, pour une partie importante de ceux-ci, particulièrement dans les zones rurales, ce sont les 3000 radios communautaires qui y pourvoient, le CDC Afrique a établi depuis un an un partenariat avec l’UNESCO pour renforcer les capacités des radios communautaires africaines.

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Afrique

Un élu nigérian porté disparu a été décapité

La police nigériane a découvert la tête coupée d'un législateur de l'État qui a disparu la semaine dernière dans l'État d'Anambra, dans le sud-est du pays, où le gouvernement accuse les séparatistes d'avoir perpétré une série de meurtres et d'enlèvements, a annoncé dimanche la police. Okechukwu Okoye, un législateur de l'assemblée de l'État d'Anambra et son assistant ont disparu le 15 mai. Sa tête a été retrouvée samedi soir dans […]

today23/05/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%