ONU Info

Les incendies de forêt, la pollution sonore et la perturbation des cycles de vie sont des menaces critiques auxquelles il faut s’attaquer, avertit l’ONU

today21/02/2022

Arrière-plan
share close

Les incendies de forêts sont plus violents et plus fréquents, la pollution sonore urbaine devient une menace pour la santé publique mondiale et les perturbations du cycle de vie au sein des systèmes naturels, ont des conséquences écologiques et constituent des problèmes environnementaux critiques, qui requièrent une plus grande attention, alerte la dernière édition du rapport Frontières publiée par le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE).

« Le rapport Frontières identifie et propose des solutions à trois problèmes environnementaux qui méritent l’attention et l’action des gouvernements et du grand public », a déclaré la Directrice exécutive du PNUE, Inger Andersen.

« La pollution sonore urbaine, les incendies de forêt et les changements phénologiques, les trois thématiques de cette édition du rapport Frontières, sont des questions qui mettent en évidence le besoin urgent de s’attaquer à la triple crise planétaire du changement climatique, de la pollution et de la perte de biodiversité », a précisé Mme Andersen.

Intitulée Bruit, flammes et décalages : questions émergentes d’ordre environnemental, la dernière édition du rapport Frontières a été publiée à l’approche de la reprise des travaus de la cinquième session de l’Assemblée des Nations unies pour l’environnement (UNEA) .

La première édition du rapport Frontières avait alerté en 2016 sur le risque croissant de zoonoses, soit quatre ans avant l’apparition de la pandémie de Covid-19.

La pollution sonore urbaine, danger croissant pour la santé publique

Selon le rapport du PNUE, les bruits indésirables, prolongés et de niveau élevé émis par la circulation routière, les chemins de fer ou les activités de loisirs nuisent à la santé et au bien-être des personnes. Cela se manifeste notamment sous la forme de gêne chronique et de troubles du sommeil qui entraînent des maladies cardiaques graves et des troubles métaboliques tels que le diabète, des déficiences auditives et une dégradation de la santé mentale.

Il avertit que la pollution sonore est à l’origine de 12.000 décès prématurés chaque année dans l’UE et touche un citoyen européen sur cinq, alors que les niveaux sonores acceptables ont été dépassés dans de nombreuses villes du monde, dont Alger, Bangkok, Damas, Dhaka, Ho Chi Minh Ville, Ibadan, Islamabad et New York.

Les personnes très jeunes, âgées et les communautés marginalisées, vivant à proximité de routes où le trafic routier est important ou dans zones industrielles éloignées des espaces verts, sont particulièrement touchés, d’après le rapport.

Aussi La pollution sonore constitue une menace pour les animaux, car elle altère les communications et le comportement de diverses espèces, notamment les oiseaux, les insectes et les amphibiens.

Dans le même temps, les sons naturels peuvent offrir divers avantages pour la santé.

Priorité à la réduction du bruit

« Les urbanistes devraient donner la priorité à la réduction du bruit à sa source, aux investissements dans la mobilité alternative et aux infrastructures urbaines qui créent des paysages sonores positifs, tels que des ceintures d’arbres, des murs verts, des toits verts et davantage d’espaces verts dans les villes », a recommandé le PNUE, citant la zone à très faibles émissions de Londres, les nouvelles pistes cyclables sur les routes larges de Berlin et le plan national égyptien de lutte contre le bruit, comme « exemples positifs ».

Les restrictions dues à la pandémie de Covid-19 ont permis d’apprécier à nouveau les espaces verts et la réduction du bruit dû à la circulation urbaine, a signalé l’agence de l’ONU pour l’environnement.

Les programmes visant à « reconstruire en mieux » représentent une opportunité sous-utilisée pour les décideurs politiques, les urbanistes et les communautés de créer des espaces verts supplémentaires pour tous, a-t-elle estimé.

Écrit par: idealwebradio


Épisode précédent

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%