Technologies

La Nasa publie des images inédites de la surface de Vénus

today16/02/2022

Arrière-plan
share close

C’est une première, la sonde solaire de la Nasa a pris des photos de la surface de Vénus en perçant les nuages ​​épais qui obscurcissent le sol de la planète.

La Nasa explique dans un communiqué que l’imageur WISPR (Wide-Field Imager for Parker Solar) a pu photographier, lors de deux survols, toute la face nocturne de Vénus dans des longueurs d’onde allant du spectre visible à l’infrarouge.

Les photos et les vidéos révèlent ce que la NASA décrit comme une « faible lueur » de la surface et montrent également des caractéristiques distinctives telles que des régions continentales, des plaines et des plateaux à la surface.

« Vénus est la troisième chose la plus brillante du ciel, mais jusqu’à récemment, nous n’avions pas beaucoup d’informations sur ce à quoi ressemblait la surface car notre vue est bloquée par une atmosphère épaisse », a déclaré Brian Wood, auteur principal de la nouvelle étude et physicien au Naval Research Laboratory de Washington. Il continue : « Maintenant, nous voyons enfin la surface dans les longueurs d’onde visibles pour la première fois depuis l’espace. »

La sonde solaire a pour but de photographier et étudier le Soleil mais elle doit régulièrement bouger dans l’espace pour se repositionner. Dans ce mouvement, elle passe parfois au-dessus de Vénus, pourquoi ne pas en profiter ?

Les scientifiques pensaient WISPR capable de photographier le haut des nuages de Vénus mais il a finalement été bien plus impressionnant que prévu. Les premières photos de Vénus ont été prises lors du troisième survol de la planète, en juillet 2020.

Les astronomes qui les ont vues ont été tellement impressionnés qu’ils ont rallumé les caméras lorsque la sonde solaire Parker a survolé pour la quatrième fois en février 2022.

« La surface de Vénus, même du côté nocturne, est d’environ 860 degrés », explique Wood. « Il fait si chaud que la surface rocheuse de Vénus brille visiblement, comme un morceau de fer sorti d’une forge. »

Comme le rappelle la Nasa, la mission Magellan a créé les premières cartes de la planète à l’aide d’un radar et des images infrarouges recueillies par Akatsuki de la JAXA. Ces nouvelles images permettent d’étendre la vision de Vénus grâce aux longueurs d’onde rouges maintenant disponibles.

Ces nouvelles images permettront de mieux comprendre la géologie et la composition minérale de Vénus ? En effet, les minerais brillent à différentes longueurs d’onde lorsqu’elles sont soumises à la chaleur.

« En plus de la lueur de surface, les nouvelles images montrent un anneau lumineux autour du bord de la planète causé par des atomes d’oxygène émettant de la lumière dans l’atmosphère », explique la NASA. « Appelé ‘airglow’, ce type de lumière est également présent dans l’atmosphère terrestre, où il est visible de l’espace et parfois du sol la nuit. »

En novembre 2024, WISPR repassera au-dessus de Vénus et permettra peut-être la prise d’une image du côté sombre (dans la nuit) de la planète.

Écrit par: AFP


Article précédent

Afrique

Sahel: retrait français du Mali et réorganisation régionale en vue

Sous pression de la junte au pouvoir à Bamako, Paris et ses partenaires européens s'apprêtent à annoncer leur retrait du Mali, tout en préparant les contours du futur dispositif militaire régional français, alors que les groupes jihadistes conservent leur pouvoir de nuisance au Sahel et menacent les pays du golfe de Guinée. Selon plusieurs sources concordantes, le président Emmanuel Macron doit annoncer mercredi soir ou jeudi un retrait du Mali […]

today16/02/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%