Actualités

La chronique de Jerôme Kassa: Paternité non assumée

today25/10/2021

Arrière-plan
share close
  • cover play_arrow

    La chronique de Jerôme Kassa: Paternité non assumée idealwebradio

Plus que l’action en justice de ces êtres humiliés qui demandent réparation, c’est l’acte non assumé que je voudrais dénoncer. Des colonisateurs qui ont semé dans les entrailles des enfants d’Afrique des mulâtres et mulâtresses, sans jamais en assumer la responsabilité de la paternité. La Noire, la négresse rejetée le jour, mais si douce la nuit au Congo belge, l’actuelle République démocratique du Congo (RDC) qui, il faut le souligner, n’en a pas le monopole, même si c’est son cas qui crève l’écran ces jours-ci, avec la plainte de ces métisses contre la Belgique. Ces hybrides arrachées à leurs mères noires dans ce pays il y a environ 70 ans, sont en guerre ouverte contre l’Etat belge pour « crimes contre l’humanité », et exigent des réparations financières.

La chronique de Jerôme Kassa: Paternité non assumée

Oui, au Congo belge, on a osé faire… ça, à des mioches issus du péché de leur père qui ne veut surtout pas être vu comme un qui a flirté avec le sexe noir, pourtant de la plus grande réputation au monde, avec sa texture ferme et son parfum nature, que les criminels préfèrent savourer dans le noir, sous des dehors de gens « bien », pas du tout férus de ce qui in petto, est si adulé d’eux.

Et cela, avec la complicité des bonnes sœurs européennes, l’aile pouponnière de la basse entreprise, sollicitée pour s’assurer de l’effacement de toute trace qui pourrait compromettre le colon qui a étendu sa mission connue de dépouillement des biens de l’Afrique, jusqu’au labour de l’entrejambes de nos filles. Résultat, ces femmes, toutes nées de l’union entre une mère congolaise et un père blanc, ignorent tout de leur géniteur, en même temps qu’elles étaient rejetées de tous, ne pouvant se mêler ni aux Blancs, ni aux Africains, parce qu’en ce temps, le métis, l’enfant du péché, le café au lait, était considéré comme le fruit de la prostitution  et une menace pour la suprématie de la race blanche, qu’il était impérieux d’éloigner de toute position de pouvoir. Arracher à quelqu’un son identité doit être inscrit au titre des crimes contre l’humanité. Et dire que ce sont ces tristes spécimens qui étaient en haute mission civilisatrice ! Rendez à ces femmes ce que vous leur avez arraché, leur dignité. Ça n’a pas de prix.

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Actualités

Turquie : dix ambassadeurs, dont celui de la France, déclarés comme « persona non grata »

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a annoncé samedi avoir ordonné à son ministère des Affaires étrangères de déclarer "personae non gratae" dix ambassadeurs, dont ceux de la France, de l'Allemagne et des États-Unis. Ils avaient appelé, lundi, à la libération immédiate de l'opposant Osman Kavala, bête noire du régime turc.   Recep Tayyip Erdogan Le président turc Recep Tayyip Erdogan a déclaré, samedi 23 octobre, que les ambassadeurs de dix pays dont […]

today25/10/2021


Articles similaires

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%