Afrique

Kinshasa maintient ses accusations mais se dit ouvert au dialogue avec Kigali

today31/05/2022

Arrière-plan
share close

Kinshasa a réaffirmé lundi que Kigali soutenait la rébellion du M23 dans l’est de la RDC mais refusé de « fermer toutes les portes » de la discussion, pendant que des manifestants réclamaient dans la capitale congolaise l’expulsion de l’ambassadeur rwandais.

Lors d’une conférence de presse consacrée aux récents combats entre l’armée et les rebelles du M23 (« Mouvement du 23 mars ») au nord de Goma, chef-lieu du Nord-Kivu, et aux tensions diplomatiques qui en ont résulté, le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, ainsi que ceux de l’armée et de la police, ont réitéré avoir des preuves du soutien rwandais à cette rébellion.

« Les faits démontrent qu’en réalité le M23 n’a d’autre agenda que porter le message du gouvernement rwandais », a déclaré M. Muyaya.

Le porte-parole du gouvernement a rappelé que des mesures conservatoires avaient été annoncées samedi par les autorités congolaises, qui ont décidé de suspendre les vols de la compagnie aérienne rwandaise RwandAir sur leur territoire et de convoquer l’ambassadeur rwandais à Kinshasa, Vincent Karega.

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Afrique

Neuf mois avant la présidentielle, le Nigeria choisit ses candidats

Depuis des mois, les automobilistes qui traversent le riche quartier d'Ikoyi à Lagos sont accueillis par le visage de Bola Tinubu, dont les affiches de campagne présidentielle sont placardées partout dans la tentaculaire mégalopole nigériane qu'il a jadis dirigée. Partout ou presque, l'ancien gouverneur, surnommé localement le "Parrain" pour son influence dans son fief, apparaît souriant au-dessus des embouteillages monstre. M. Tinubu espère réaliser en février 2023 son ambition de […]

today26/05/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%