Actualités

Journée internationale de lutte contre la corruption : dites non

today08/12/2021

Arrière-plan
share close

La corruption touche tous les domaines de la société. La prévention de la corruption permet d’avancer vers les objectifs de développement durable, de protéger notre planète, de créer des emplois, d’assurer l’égalité des sexes et de garantir un meilleur accès aux services essentiels tels que la santé et l’éducation. 

On a tous le droit de bénéficier de mesures fortes contre la corruption. Les conduites et actes répréhensibles volent des ressources précieuses alors qu’elles sont indispensables pour se remettre de la crise du COVID19.

Pour la Journée internationale de lutte contre la corruption 2021, soulignons les droits et les devoirs de chacun – y compris les États, les responsables gouvernementaux, les fonctionnaires, les forces de l’ordre, les médias, le secteur privé, la société civile, les universités, le public et les jeunes – dans la lutte contre la corruption. 

Les pays ne sont pas les seuls à devoir endosser la responsabilité face au problème mondial de la corruption. Chaque personne a un rôle à jouer pour prévenir ce crime afin de promouvoir la résilience et l’intégrité à tous les niveaux de la société.  

Pour y parvenir, des politiques, des systèmes et des mesures doivent être mis en place pour que les gens puissent s’exprimer et dire non à la corruption. La Convention des Nations Unies contre la corruption souligne la responsabilité des gouvernements à mettre en place une politique efficace de protection des lanceurs d’alerte, afin que ceux qui s’expriment contre la corruption soient protégés contre de possibles représailles. Ces mesures contribuent à la mise en place d’institutions efficaces, responsables et transparentes en faveur d’une culture intègre et impartiale.

Campagne 2021

Une campagne de six semaines, lancée en novembre, vise à mettre l’accent sur le rôle des principales parties prenantes et des individus dans la prévention et la lutte contre la corruption, conformément au thème « Votre droit, votre défi : dites non à la corruption ».  Chaque semaine abordera un des thèmes clés suivants :

  • Éducation et jeunesse
  • Sport
  • Genre
  • Secteur privé
  • COVID-19
  • Coopération internationale

La campagne vise également à partager des bonnes pratiques et des exemples pour prévenir et contrer la corruption mondiale ; notamment par un renforcement de la coopération internationale, en s’attaquant aux liens avec d’autres formes de criminalité, en permettant le recouvrement et la restitution des biens volés, en élaborant des solutions innovantes, en promouvant l’éducation préventive, en tirant parti de l’engagement des jeunes et en mobilisant des partenaires au sein de la société civile, le monde universitaire et le secteur privé. 

Pour réduire les risques de mauvaise gestion et de corruption pendant la pandémie, l’implication de solides organismes anticorruption, une supervision accrue des programmes d’aide d’urgence, des marchés publics plus ouverts et transparents ainsi qu’un renforcement de la conformité aux mesure d’anticorruption du secteur privé sont nécessaires. En outre, les pays doivent également s’engager à soutenir et protéger les lanceurs d’alerte et les journalistes qui dénoncent des faits de corruption, et doivent mettre leurs plans nationaux de lutte contre la corruption en conformité avec la Convention des Nations Unies contre la corruption.

Contexte

La corruption est un phénomène social, politique et économique complexe, qui touche tous les pays. Elle sape les institutions démocratiques, ralentit le développement économique et contribue à l’instabilité gouvernementale.

La corruption s’attaque aux fondements des institutions démocratiques en faussant les élections, en corrompant l’État de droit et en créant des appareils bureaucratiques dont l’unique fonction réside dans la sollicitation de pots-de-vin. Elle ralentit considérablement le développement économique en décourageant les investissements directs à l’étranger et en plaçant les petites entreprises dans l’impossibilité de surmonter les « coûts initiaux » liés à la corruption.

Le 31 octobre 2003, l’Assemblée générale a adopté la Convention des Nations Unies contre la corruption (A/RES/58/4), et a prié le Secrétaire général de charger l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) d’assurer le secrétariat de la Conférence des États Parties à la Convention.

Le 9 décembre a été déclaré Journée internationale de lutte contre la corruption, afin de sensibiliser le monde à ce problème et pour faire connaître le rôle de la Convention en matière de lutte et de prévention.

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Podcast

Titres à la Une du 08 Décembre 2021

Titres à la Une du 08 Décembre 2021 La revue de presse du Bénin présenté par Jerôme Kassa : 10h00, 18h00, 23h00, le Lundi, Mardi, Mercredi, Jeudi, Vendredi #IdealWebRadio #JeromeKassa #revuedepresse https://www.youtube.com/watch?v=tKOiEHUDVXM

today08/12/2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%