Peoples

Jay-Z et d’autres rappeurs veulent interdire l’utilisation des paroles de rap au tribunal

today21/01/2022

Arrière-plan
share close

Plusieurs rappeurs dont Jay-Z ont signé une lettre ouverte, ce mercredi 19 janvier, pour pousser les législateurs new-yorkais à adopter une nouvelle loi. Cette dernière limiterait l’utilisation des paroles de rap comme preuve devant les tribunaux.

À la suite d’une augmentation du nombre de rappeurs dont les paroles ont été utilisées contre eux comme preuve incriminante, ce projet de loi appelé « Rap Music on Trial » a été présentée pour la première fois en novembre dernier. Jay-Z, un des 15 artistes les mieux payés au monde, fait appel à tous les artistes pour plaider cette cause. Pour l’instant, Big Sean, Meek Mill, Fat Joe, Kelly Rowland et d’autres célébrités ont également ajouté leur nom.

L’avocat de Jay-Z, Alex Spiro, a déclaré : « C’est une question qui est importante pour Jay-Z et tous les autres artistes qui se sont réunis pour essayer d’apporter ce changement […] Il s’agit d’une démarche longue à venir. M. Carter est de New York et s’il peut prêter son nom et son poids, c’est ce qu’il veut faire ».

En outre, le rappeur Fat Joe a ajouté : « Nos paroles sont une forme créative d’expression personnelle et de divertissement – comme tout autre genre […] Nous voulons que nos mots soient reconnus comme de l’art plutôt que d’être militarisés pour obtenir des condamnations au tribunal. J’espère que le gouverneur et tous les législateurs de New York prendront notre lettre en considération, protégeront nos droits artistiques et prendront la bonne décision en adoptant cette loi ».

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Afrique

Guinée : quel avenir pour Alpha Condé après son transfert aux Émirats arabes unis ?

Le président déchu de la Guinée, Alpha Condé, vient de quitter son pays pour suivre des soins médicaux à l’étranger pendant un mois depuis le lundi 17 janvier. Un départ soigneusement encadré par la junte militaire alors que la justice ouvre une enquête sur les crimes commis pendant son mandat. C’est vers les Émirats arabes unis que l’ancien dirigeant Alpha Condé s’est envolé lundi 17 janvier, rapporte le site du […]

today20/01/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%