Actualités

Insurrection à Washington : deux hommes inculpés pour l’agression d’un policier qui devait ensuite décéder

today15/03/2021

share close

Les autorités américaines ont inculpé lundi deux hommes accusés d’avoir aspergé d’une substance chimique un policier du Capitole, Brian Sicknick, dont la mort après le violent assaut du 6 janvier reste inexpliquée.

Julian Khater, 32 ans, et George Tanios, 39 ans, ont été interpellés dimanche et font l’objet de neuf chefs d’inculpation, dont « agression d’un agent avec une arme dangereuse« , selon un communiqué du ministère de la Justice. Ils ne sont pas poursuivis pour homicide.

Les deux hommes sont soupçonnés d’avoir utilisé du « spray anti-ours« , un puissant aérosol utilisé dans les zones sauvages des Etats-Unis pour repousser ces grands mammifères, lors de l’attaque contre le siège de la démocratie américaine.

Dans une vidéo, citée dans l’acte d’accusation, Khater demande à Tanios de lui passer « ce truc à ours« , avant de sortir du sac à dos de ce dernier une bombe aérosol. Un peu plus tard, il projette son contenu vers le visage de trois agents, dont celui de Brian Sicknick.

Le policier, 42 ans, est mort à l’hôpital le lendemain. Dans un communiqué publié ce jour-là, la police avait déclaré qu’il « avait été blessé lors d’une confrontation avec des manifestants » et qu’il « s’était effondré en arrivant dans les bureaux de son équipe« .

Son sort tragique avait ému de nombreux Américains, choqués par la prise du Congrès par les militants pro-Trump. Sa dépouille avait été exposée au Capitole, un honneur exceptionnel, et Joe Biden lui avait rendu hommage sur place.

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Actualités

Ouganda : le leader de l’opposition arrêté lors d’une manifestation contre le président

bobiL’ancien chanteur et leader de l’opposition en Ouganda, Bobi Wine, a été arrêté lundi alors qu’il manifestait à Kampala contre le chef de l’Etat Yoweri Museveni, selon un message posté sur son compte Twitter. Bobi Wine, de son vrai nom Robert Kyagulanyi, était le principal rival du président Museveni lors de l’élection présidentielle du 14 janvier. La semaine dernière, il avait appelé la population à "se soulever pacifiquement" et à manifester contre Yoweri […]

today15/03/2021


Articles similaires

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%