Peoples

Gims s’excuse après sa vidéo sur le nouvel an et les musulmans puis affirme ne pas soutenir Valérie Pécresse pour la présidentielle : « Je n’ai pas la nationalité française, je ne peux même pas voter! »

today23/01/2022

Arrière-plan
share close

Dans une interview exclusive au Journal du Dimanche, Gims revient sur les récentes polémiques et en particulier sa vidéo sur le nouvel an contre ceux qui lui souhaitaient une bonne année, parce que Noël ou le Nouvel An ne sont pas des fêtes musulmanes, a en particulier enflammé les réseaux sociaux. A cette question, il répond :

« Cette vidéo, je la regrette totalement. C’était un ovni, je ne communique pas comme ça habituellement. Je ne voulais pas blesser des gens. La foi, ça relève de l’intime. Il ne faut pas que les réseaux sociaux soient un tremplin pour parler de ça. Ça ne change en aucun cas mes relations avec mon public, animiste, ­bouddhiste, catholique, musulman… Cette vidéo a été faite avec spontanéité, tard le soir. Je suis vraiment désolé. »

GIMS

Autre question qui a fait polémique, est celle de savoir si il soutient Valérie Pécresse pour la présidentielle Et sa réponse est sans appel :

« Non, je ne soutiens pas Valérie Pécresse. On a ressorti une vieille vidéo tournée à l’époque où elle n’était pas candidate. Je soutiens sa démarche, en tant que présidente de la Région Île-de-France, pour les jeunes talents . Je l’aurais fait avec tous les autres politiques, sauf avec les extrêmes. Dans cette vidéo, les gens pensent que j’appelle au vote, alors que je n’ai pas la nationalité française. Moi-même je ne peux pas voter! »

GIMS

Lire aussi : https://idealwebradio.info/les-freres-on-ne-fete-pas-ca-musulman-pratiquant-gims-tres-remonte-sen-prend-a-ses-fans/

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Afrique

Burkina: tirs entendus dans plusieurs casernes, le gouvernement dément un coup d’Etat

Des coups de feu ont été entendus dimanche dans plusieurs casernes du Burkina Faso, dont trois situées dans la capitale Ouagadougou, des tirs reconnus par le gouvernement qui a démenti "une prise de pouvoir par l'armée". "Depuis 01H00 du matin (GMT et locales), des tirs ont été entendus ici à Gounghin provenant du camp Sangoulé Lamizana", a affirmé un militaire de ce quartier situé à la sortie ouest de Ouagadougou, […]

today23/01/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%