ONU Info

Covid-19 : la vaccination à 70% est essentielle pour contrer Omicron, selon l’OMS

today05/01/2022

Arrière-plan
share close

Alors que le variant Omicron de la Covid-19 continue de se propager dans le monde, l’agence des Nations Unies pour la santé a déclaré mardi qu’il était crucial de faire davantage pour aider tous les pays à recevoir le plus rapidement possible les vaccins contre le coronavirus qui peuvent sauver la vie.

Cette évolution intervient alors qu’un épidémiologiste de haut niveau de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a réitéré le message de l’agence selon lequel les pays ne pourraient pas se sortir de la pandémie « à coup de doses de rappel », alors que le variant Omicron se transmet de manière aussi « intense », tout comme le variant Delta.

« Dans le contexte d’un brassage social intense, d’un recours limité à des mesures de santé publique éprouvées, d’une couverture vaccinale limitée à l’échelle mondiale… ce sont là des conditions qui permettront à n’importe quel variant, à n’importe quel virus, de prospérer », a déclaré la Dre Maria Van Kerkhove à la radio BBC, ajoutant « Omicron profite de cela, et Delta aussi ».

Omicron moins sévère que Delta ?

De nouvelles données semblent confirmer que le variant Omicron entraîne des formes moins sévères du nouveau coronavirus que la souche Delta, a déclaré mardi un responsable de l’OMS.

Ces symptômes moins sévères que les souches précédentes seraient liés au fait que le variant Omicron semble plus susceptible d’infecter les voies respiratoires supérieures (du nez à la gorge) que les poumons, a expliqué le Dr Abdi Mahamud, à la tête d’une équipe travaillant sur la gestion de la pandémie de Covid-19 au sein de l’Agence sanitaire mondiale de l’ONU.

« Nous avons de plus en plus d’études qui suggèrent qu’Omicron infecte la partie haute des voies respiratoires, à la différence des autres souches, qui pouvaient provoquer de graves pneumonies », a-t-il affirmé lors d’un point de presse régulier de l’ONU à Genève, soulignant qu’il pourrait s’agir d’une « bonne nouvelle » sur le front du combat contre la Covid-19.

A ce sujet, l’épidémiologiste de l’OMS a rappelé que dans la ville de Londres, qui a été « très durement touchée » par l’explosion du nombre d’infections, les taux d’hospitalisation sont aujourd’hui inférieurs de plus de 20% à ce qu’ils étaient en 2020, avant que les vaccins ne soient disponibles.

Toutefois, le variant Omicron se caractérisant par une très forte contagiosité, il va devenir majoritaire dans les contaminations dans la plupart des zones où il ne l’est pas encore dans les semaines à venir, a-t-il ajouté.

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Dixit

DIXIT | Mali : prorogation de la transition de six mois à… cinq ans

DIXIT : Mali : prorogation de la transition de six mois à… cinq ans 1 Mali : prorogation de la transition de six mois à… cinq ans« Les participants se sont prononcés pour la prorogation de la transition afin de pouvoir réaliser les réformes institutionnelles structurantes et permettre des élections crédibles, équitables et transparentes. Les délais avancés varient de six mois à cinq ans »Rapport final des Assises/Le Point Afrique […]

today05/01/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%