Actualités

Côte d’Ivoire: WA Fm, la webradio qui lutte contre la désinformation sur WhatsApp

today14/02/2021

share close

WA Fm est le nom d’une nouvelle webradio créée pour lutter contre les fausses nouvelles en Côte d’Ivoire, notamment celles liées au coronavirus. 

Lancée depuis la fin du mois de mars, cette webradio participative est diffusée essentiellement sur la messagerie WhatsApp. Tous les soirs, les abonnés reçoivent l’essentiel de l’actualité liée au coronavirus dans le pays, la progression du virus ou des entretiens avec des personnalités sanitaires ou civiles.

Israel Guebo, journaliste et fondateur de la webradio explique que c’est pour lutter contre « l’infox » qu’il a pensé à ce projet : « On s’est rendu compte qu’il y avait beaucoup de fausses informations qui circulaient sur internet et que les messages de sensibilisation du gouvernement n’avaient pas une grande ampleur. Donc on a formé un média pour informer, sensibiliser et éduquer les populations. »

Plus de 500 contributeurs

Et pour la production des sujets, Israel peut compter sur 500 contributeurs bénévoles, répartis dans 14 pays à travers le monde. Ils se rejoignent quotidiennement dans un groupe Facebook pour discuter des différentes idées de sujets. Lorsque les sujets sont validés par le fondateur, ils sont traités et envoyés par WhatsApp à ce dernier qui s’occupe de la diffusion auprès des abonnés.

Pour être intégré à la liste de diffusion et rejoindre les 600 abonnés de WA Fm sur WhatsApp, ll suffit d’envoyer Info au +225 440 471 97. Il est aussi possible de suivre la webradio sur Facebook ou Twitter, où elle rassemble déjà près de 3 000 personnes qui reçoivent les informations après leur diffusion sur WhatsApp.

Source: rfi

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Actualités

Nigeria: les manifestants arrêtés à Lagos libérés sous caution

La totalité des manifestants arrêtés samedi à Lagos alors qu'ils tentaient de se rassembler pour demander justice quatre mois après la répression du mouvement contre les violences policière au Nigeria, ont été libérés sous caution, a-t-on appris dimanche de sources concordantes. "Les quarante manifestants ont tous été libérés sous caution hier soir", a indiqué à l'AFP l'un de leurs avocats, Akeem Fadun. L'AFP avait été témoin samedi d'une vingtaine d'arrestations. […]

today14/02/2021


Articles similaires

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%