Afrique

Convoi de Barkhane bloqué au Niger: les causes de la mort de 3 manifestants inconnues

today18/05/2022

Arrière-plan
share close

Les enquêtes menées par le Niger et la France n’ont pas permis de déterminer les circonstances de la mort de trois manifestants lors de heurts, fin novembre 2021, au passage d’un convoi de la force Barkhane près du Burkina Faso et du Mali, selon le gouvernement nigérien.

Ce convoi militaire parti d’Abidjan pour rejoindre Gao au Mali, avait d’abord été bloqué et caillassé par des manifestants à Kaya dans le centre du Burkina Faso. Il avait repris sa route avant d’être de nouveau interrompu par des manifestants en colère à Téra, dans l’ouest du Niger.

Trois d’entre eux avaient été tués, dans des tirs imputés aux forces nigériennes ou françaises.

Le 17 décembre 2021, le président nigérien, Mohamed Bazoum, avait « exigé des autorités françaises » une enquête sur les heurts et « ordonné une enquête » du Niger.

« L’exploitation des résultats de l’enquête de la gendarmerie du Niger et de l’armée française n’ayant pas permis de cerner le déroulement exact des évènements qui ont provoqué la mort et les blessures des manifestants, le Niger et la France on décidé d’assurer ensemble le dédommagement des familles des victimes ainsi que des blessés », souligne un communiqué du ministère nigérien de l’Intérieur publié mardi soir.

Le montant de ce dédommagement « à part égale » entre les deux pays pour chacune des victimes, n’a pas été révélé.

L’enquête conduite par la gendarmerie nigérienne « a mis en évidence de graves défaillances du dispositif de maintien de l’ordre prévu pour gérer cette situation » par le Niger, qui « ont amené l’armée française à recourir à la force pour s’extraire de la pression des manifestants », souligne le communiqué.

« L’enquête menée par l’armée française, quant à elle, tout en reconnaissant le recours par le convoi à la force pour s’extirper de la foule qui le menaçait, conclut que les faits se sont déroulés dans des conditions réglementaires au moyens de tirs de sommations », ajoute-t-il.

Outre les trois manifestants tués, 17 civils, sept gendarmes nigériens et sept militaires français, avaient été blessés, prrécise le texte.

Écrit par: AFP


Article précédent

Sports

Real Madrid ou PSG? Kylian Mbappé a « quasiment » fait son choix, voici quand il l’annoncera (vidéo)

Hier soir, la soirée des trophées UNFP avait lieu à Paris. La cérémonie récompense les meilleurs acteurs du football français (meilleur joueur, espoir, français à l'étranger, arbitre, etc.) et était très attendue pour le discours qu'allait faire Kylian Mbappé. L'attaquant du Paris Saint-Germain a été couronné meilleur joueur de Ligue 1 pour la troisième année de rang. Il a reçu son trophée des mains de Thierry Henry. Désormais co-recordman du nombre de trophées dans la catégorie suprême avec Zlatan Ibrahimovic, […]

today16/05/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%