Actualités

« Congo Hold-up »: ouverture à Kinshasa d’une information judiciaire visant les Kabila

today26/11/2021

Arrière-plan
share close

Une information judiciaire visant le clan de l’ancien président de la République démocratique du Congo Joseph Kabila a été ouverte à Kinshasa après des révélations de détournements présumés de 138 millions de dollars, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.

Joseph Kabila ancien président de la RDC

Dans une enquête intitulée « Congo Hold-up« , menée par des médias internationaux et ONG, dont la publication a débuté vendredi, Joseph Kabila et sa famille sont accusés d’avoir « siphonné » au moins 138 millions de dollars des caisses de l’État. Ces détournements présumés ont eu lieu de 2013 à 2018, d’après les auteurs de cette enquête qui fait grand bruit en RDC.

Interrogé par la presse, le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya a indiqué lundi que « la ministre de la Justice a écrit au parquet le 20 novembre (…), elle a donné injonction aux fins d’enquête et de poursuite« . « Nous ne pouvons pas, comme gouvernement, rester insensible à de telles allégations« , a estimé Patrick Muyaya, également ministre de la Communication.

« Il y a ouverture d’une information judiciaire » par le parquet près la Cour de cassation, faisant suite à la demande de la ministre de la Justice, a déclaré à l’AFP, sous couvert d’anonymat, une source de ce parquet.

« Kabilabashing »

Dans un communiqué, le service de communication de l’ex-président Kabila a qualifié les conclusions de cette enquête de « Kabilabashing » et de « tentative de décrédibilisation » de l’ancien chef de l’État.

Joseph Kabila a dirigé la RDC de janvier 2001 à janvier 2019 lorsque l’actuel chef de l’État Félix Tshisekedi lui a succédé.

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Actualités

RDC : l’UNICEF condamne de nouvelles violences contre des enfants lors d’une attaque contre un camp de déplacés en Ituri

Au moins 14 enfants, dont cinq filles, font partie des personnes tuées par des miliciens lors de nouvelles violences contre des civils déplacés dans la province de l'Ituri, dans le nord-est de la République démocratique du Congo (RDC), a indiqué jeudi l'UNICEF. RDC ENFANT ITURI 56 autres enfants – dont 32 filles – ont été séparés de leurs parents ou tuteurs en raison de l'attaque survenue dimanche soir – imputée […]

today26/11/2021

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%