Chronique de Jerôme Kassa

Chronique de Jerôme Kassa : Quand la Chine et les Etats-Unis se disputent l’Afrique

today09/12/2021

Arrière-plan
share close
  • cover play_arrow

    Chronique de Jerôme Kassa : Quand la Chine et les Etats-Unis se disputent l’Afrique idealwebradio

Le bras de fer entre les Etats-Unis et la Chine pour le contrôle du continent noir est enclenché, presque frontal, avec  les premiers, déterminés à stopper l’appétit ravageur de la seconde en mode  mains basses sur le continent, biens et hommes compris. Bien que les deux pays  soient sans passé colonial par ici, les jaunes y marquent allègrement une présence certaine, avec une bonne longueur d’avance sur le pays de Joe Biden,  octroyant  à tout vent des prêts au final  onéreux,   certifiant que l’Afrique passe d’un  servage à un autre, plus mordant et mortifère.  

C’est connu, la coopération avec la Chine est au détriment  de l’Afrique, avec des  échanges commerciaux déséquilibrés, l’invasion du continent par  des produits manufacturés à forte valeur ajoutée et pas toujours de qualité, la concurrence déloyale poussant ses tentacules jusque dans le marché du détail, l’accaparement de nos  matières premières, l’implantation à cœur joie  des  usines, au mépris  de notre environnement et  en toute impunité. Presque pas de jour où les populations africaines ne dénoncent le drame de nos cours  d’eau ou grands domaines en proie aux poisons made by China, cette même Chine    passionnée d’une  forte main-d’œuvre jaune,  au préjudice de nos  nationaux.

En clair, la présence économique chinoise très forte en Afrique, porteuse de bling bling,   n’a en réalité pas  modifié la donne économique du continent qui continue de crouler sous les dépendances qui ne font que changer de nationalité. Et puis, à bien regarder,  la Chine férue de nos richesses brutes et bon marché, est  très méprisante  à l’égard des migrants africains qui débarquent sur ses terres. Au final, le continent noir  qu’elle a réussi à muer en vivier géopolitique, prête à y puiser plein les poings  pour s’imposer dans les instances internationales, baigne dans l’illusion de trouver en cette Chine, un bailleur alternatif aux  institutions de Bretton Woods.

 Et c’est face à cette Chine à large gueule  que s’élèvent les Etats-Unis. Comme  pris d’un sursaut d’intérêt, ce pays  ne fait pas du tout mystère de sa rage à en découdre avec la Chine  dans la bataille pour l’essorage de  notre si riche continent.

 La récente visite en Afrique, du  chef de la diplomatie américaine,  juste avant la rencontre Chine-Afrique à Dakar fin  novembre, en a donné le la. C’est l’acte 1 pour la préparation du sommet Afrique-États-Unis en 2022, l’espace où Biden, mieux que son prédécesseur, fils de kényan,  pas un brin afrophile, brûle de venir raviver la flamme de son pays pour les   biens de ce  continent où il y a tant à gagner.   

C’est clair, Washington, inconsolable   de voir Pékin reine  en Afrique,   ne veut plus laisser nulle place qui exhale des senteurs d’intérêts. Seul gros perdant, le continent noir. Pauvre Afrique. Les puissances se battent… pour l’essorer, sous ses yeux, dormeurs.

Chronique de Jerôme Kassa : Quand la Chine et les Etats-Unis se disputent l’Afrique

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Santé

Coronavirus: Pfizer et BioNTech annoncent qu’une nouvelle version de leur vaccin adaptée au variant Omicron est attendue « en mars » mais le vaccin actuel serait toujours efficace après « trois doses »

Le vaccin contre le Covid-19 développé par les entreprises Pfizer et BioNTech est « toujours efficace » après « trois doses » contre le variant Omicron du virus, ont déclaré mercredi les laboratoires, qui souhaitent toutefois finaliser un vaccin adapté « d’ici mars ». Selon les études réalisées par les deux entreprises « le vaccin est toujours efficace contre le Covid-19, également contre le variant Omicron, si il a été administré trois fois », mais ce variant n’est […]

today09/12/2021


Articles similaires

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%