Bénin

Bénin | Ça coûte chère à la pompe, la guerre ne peut être un prétexte dixit : Iréné AGOSSA

today15/03/2022

Arrière-plan
share close

C’est à la faveur d’un entretien accordé à une chaîne de télévision en ligne de la place que Le Président du parti <<RESTAURER LA CONFIANCE (RLC) a émis son avis contraire à la déclaration du porte parole du gouvernement selon laquelle: la flambée des prix à la pompe est due à la crise née de l’invasion Russe en Ukraine.

Iréné AGOSSA pense en ce qui concerne les prix des produits pétroliers: “la politique menée par le Bénin est une politique qui n’a pas prévu ça.”

“Imaginons qu’au niveau de la Russie et l’Ukraine la guerre continue durant deux trois mois qu’est-ce qu’ils vont faire ? On finira par payer les produits pétroliers à la pompe à 1000 F à 2000 F…”, s’inquiète Iréné AGOSSA dans un entretien accordé à Idéal Web radio et que le média en ligne a publié sur sa chaîne Youtube.
Fin février, les prix des produits pétroliers ont considérablement augmenté à la pompe. L’essence est passée de 505F à 600F, soit une augmentation d’environ 20%. De quoi dresser les cheveux sur la tête des béninois.

Inexistence d’une politique énergétique nationale

Iréné AGOSSA déplore l’inexistence d’une politique énergétique nationale qui devrait permettre au Bénin d’atténuer le choc pétrolier qu’il subit en ce moment. “Vous avez le stock de sécurité qui vous permet de faire face à cette variabilité non seulement au niveau de la production mais aussi au niveau de l’évolution du coût du dollar”.
Pour l’ancien Directeur Général de la Sonacop, “La politique menée par le Bénin est une politique qui n’a pas prévu ça… Il était déjà prévu qu’on fasse des réformes structurelles dans ce sens et permettre à ce que nous aillons une capacité de stockage qui nous permet d’avoir des stocks de sécurité énormes. Nous ne pouvons pas prendre la guerre pour prétexte. C’est prévu qu’il peut avoir quelque chose pareille”.

Et parlant de la croissance économique, Iréné AGOSSA a estimé : ” Ce que le gouvernement fait est suffisamment risqué, de ne pas avoir une politique dans ce sens et de croire que la croissance va tenir.C’est faux.”
Aujourd’hui le Bénin doit investir, moderniser et augmenter sa capacité de stockage.

Nécessité de redéfinir la politique énergétique

À en croire Iréné AGOSSA, “on ne peut pas continuer avec cette politique que nous avons aujourd’hui sur le plan énergétique. Nous devons repartir sur une nouvelle base.” Dans ce cadre, quels doivent être les priorités ?
Le Président du parti <<RESTAURER LA CONFIANCE (RLC) propose :


– Créer un consortium qui gère l’importation et le stockage.
– Moderniser et augmenter les capacités de stockage actuels des dépôts de Cotonou, PARAKOU, Bohicon et Natintingou, et utiliser la grande capacité de stockage de Sèmè.
– Investir dans le gaz pour produire notre énergie à partir du gaz. Il faut alors déplacer nos turbines à Sèmè pour exploiter le Pipeline de la CEDEAO.
– Et dans le cadre d’une intégration sous-régionale, produire l’énergie pour toute la sous région à partir de l’uranium du Niger qui est une énergie propre.
Selon Iréné AGOSSA, le Bénin peu porter ce projet sous régional de part sa position stratégique, car dit-il : “Il n’y a pas de développement sans énergie.”

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Technologies

Hubble : la superbe image d’une galaxie en spirale à 150 millions d’années-lumière

Hubble n’en finit plus de nous régaler d’images incroyables venues de l’espace. Après les dernières révélations sur Jupiter grâce aux clichés pris par le télescope, voici une image qui nous laisse rêveur devant la beauté de l’univers : la galaxie spirale NGC 5037. La galaxie située dans la constellation de la Vierge, à environ 150 millions d’années-lumière de la Terre, a été documentée pour la première fois par William Herschel […]

today15/03/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%