Afrique

Au moins huit morts dans l’effondrement d’un immeuble à Lagos

today02/05/2022

Arrière-plan
share close

Huit personnes sont mortes dans l’effondrement d’un immeuble de trois étages dans à Lagos, ont indiqué lundi les services de secours.

L’immeuble s’est effondré dimanche soir vers 21h30, ont précisé les sauveteurs, qui ont réussi à extraire des décombres 23 personnes.

Le rez-de-chaussée et le premier étage de l’immeuble, situé dans le quartier d’Ebute-Metta, servaient d’entrepôts, tandis que les 2e et 3e étages étaient résidentiels, a précisé Ibrahim Farinloye, de l’agence nationale de gestion des urgences (Nema).

« Nous avons retrouvé huit corps et 23 personnes ont été secourues avec divers degrés de blessures et ont été soignées dans plusieurs établissements de santé », a-t-il précisé, ajoutant que les fouilles dans les décombres à la recherche d’éventuelles victimes continuent.

L’écroulement d’immeubles est fréquent au Nigeria où les normes architecturales sont souvent négligées.

En novembre, l’effondrement d’un gratte-ciel en construction à Lagos a provoqué la mort de 45 personnes parmi les ouvriers qui travaillaient sur le chantier.

Trois personnes ont également été tuées dans l’effondrement d’une église en janvier à Port-Harcourt, dans le delta du Niger.

Selon l’étude d’un chercheur sud-africain, 152 immeubles se sont effondrés à Lagos depuis 2005.

Écrit par: idealwebradio


Article précédent

Bénin

Fête du Travail au Bénin : La CSTB rappelle les revendications des travailleurs (Lire le message du SG Nagnini M. KASSA MAMPO)

MESSAGE DU SECRETAIRE GENERAL CONFEDERAL DE LA CSTB A L’OCCASION DE LA CELEBRATION DU 1er MAI 2022 AU BENIN.  Camarades travailleurs, Après deux (02) années de perturbation, années au cours desquelles nos conditions de vie et de travail se sont aggravées à cause des effets de la pandémie de COVID-19, nous renouons avec la tradition de célébrer le 1er mai dans la rue où les travailleurs se souviennent de tous […]

today02/05/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%