Monde

Allemagne : un étudiant ouvre le feu à la fac, fait un mort et trois blessés

today24/01/2022

Arrière-plan
share close

Un jeune Allemand de 18 ans a abattu lundi une étudiante de son université et blessé trois de ses condisciples lorsqu’il a pénétré dans un amphithéâtre de l’établissement à Heidelberg (sud-ouest), ouvrant le feu en plein cours avant de retourner l’arme contre lui.

Une trentaine d’étudiants étaient présents dans la salle lorsque le tireur a fait irruption et a tiré plusieurs coups de feu à l’aide d’une « arme longue », probablement un fusil, a décrit le chef de la police locale Siegfried Kollmar.

L’attaque s’est déroulée à la mi-journée, provoquant la stupéfaction dans cette université réputée, la plus vieille du pays, située entre Francfort et Stuttgart.

La police a reçu les premiers appels d’urgence de l’intérieur de l’amphithéâtre à 12h24, des agents arrivant sur les lieux dix minutes plus tard, ont expliqué les enquêteurs lors d’une conférence de presse.

Ils ont découvert le corps du tireur, qui avait retourné l’arme contre lui, à l’extérieur du bâtiment. Etudiant en sciences dans cette université, il n’était pas connu des services de police, selon les premiers éléments de l’enquête.

La fusillade a fait quatre blessés, dont une jeune femme de 23 ans qui a succombé à ses blessures à l’hôpital quelques heures plus tard. Trois autres étudiants ont été blessés aux jambes, au dos et au visage, a précisé M. Kollmar.

Le jeune homme portait deux armes « achetées à l’étranger », selon les enquêteurs, et « plus d’une centaine de munitions » ont été retrouvées dans son sac à dos.

Les motivations de ce geste restent, selon le parquet, à déterminer. Les enquêteurs ont toutefois fait état « de premiers indices » montrant qu’il souffrait « d’une maladie psychique de longue date ».

Écrit par: AFP


Article précédent

ONU Info

Burkina Faso : l’ONU appelle les putschistes à déposer les armes

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé lundi les militaires qui ont pris le pouvoir au Burkina Faso à déposer les armes et à assurer la protection du Président. Selon la presse, des militaires en uniforme ont annoncé, lundi 24 janvier au soir, à la télévision nationale, avoir pris le pouvoir au Burkina Faso, au terme d’une journée de confusion. Le Président du Burkina Faso, Roch Marc Christian […]

today24/01/2022

Commentaires d’articles (0)

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs marqués d'un * sont obligatoires


0%